Au cinéma de Coulommiers le 15 juin 2018

Posté par coulommiers le 14 juin 2018

EN GUERRE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

NOUS SOMMES FIERS DES AIDES SOCIALES, CE SONT LES LUTTES QUI LES ONT CONQUISES ET ELLES RÉDUISENT LES INÉGALITÉS QUE MACRON DÉVELOPPE.

Posté par coulommiers le 14 juin 2018

« On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas », s’exclame le chef de la sainte croisade libérale contre les pauvres.

Le seuil de pauvreté est établi entre 846 et 1 015 euros par mois, selon le mode de calcul.

L’INSEE calcule que : dans les Hauts-de-France, les prestations sociales permettent aux 10 % les plus modestes de presque doubler leurs revenus, passant de 460 à 840 euros mensuels. 

Dans l’ensemble de la France métropolitaine, ces 10 % les moins favorisés voient leur revenu passer de 590 à 890 euros en moyenne.

 

MINIMA SOCIAUX, DE QUOI PARLE-T-ON ? DE 701 MILLIARDS BIEN PLACÉS !

En 2015, dernière année des chiffres connus, les prestations sociales se sont élevées à 701 milliards d’euros, ce qui correspond à 32 % du PIB (soit un tiers de la totalité de la richesse produite en France).

Ces montants comprennent des services bénéficiant à tous, – l’assurance-maladie, – les allocations familiales – et les retraites par exemple. C’EST-À-DIRE L’ESSENTIEL DES CONQUIS SOCIAUX DES LUTTES PASSÉES

D’autres aides sont plus ciblées, mais très largement répandues, comme les aides au logement ou celles réservées aux parents de jeunes enfants.

 

MACRON CIBLE LES AIDES AUX PLUS PAUVRES :

La prime d’activité, versée aux salariés aux plus petits revenus,  et les minima sociaux proprement dits, qui bénéficient à 11 % des Français (le RSA, le minimum vieillesse, l’allocation spécifique de solidarité, l’allocation pour adulte handicapé, l’allocation veuvage)…

Ces aides représentent en gros 1 % du PIB.

 

LES PRESTATIONS SOCIALES RÉDUISENT LES INÉGALITÉS, OR MACRON DÉVELOPPE LES INÉGALITÉS

Les aides sociales sont efficaces, et cela se sait. On peut évidemment toujours améliorer les dispositifs existants, mais insinuer qu’ils ne sont pas efficients est tout bonnement faux.

En 2016, le niveau de vie moyen des 20 % des Français les plus riches était 8,5 fois supérieur au niveau de vie moyen des 20 % les plus pauvres, avant toute redistribution.  La distribution des prestations sociales et le paiement des impôts ont permis de diviser cet écart par plus de deux.  Après redistribution, l’écart est divisé par quatre. Et l’Insee quantifie le rôle joué par les prestations sociales dans cette réduction des écarts de richesse : elles y contribuent pour les deux tiers…

 

LES PRESTATIONS LES PLUS EFFICACES ?

Les prestations les plus efficaces pour réduire les inégalités sont les aides au logement, qui ont justement été visées par le gouvernement dès le début du quinquennat, et la prime d’activité, que le gouvernement a aussi envisagé de réduire, avant de faire savoir qu’il y renonçait.

Ces données montrent comment l’emploi de mauvaise qualité alimente la pauvreté. Et cet emploi précarisé monte toujours plus. Comme nous l’avons rappelé récemment, près de la moitié des demandeurs d’emplois acceptent déjà des emplois temporaires de courte durée et à faible temps de travail, même s’ils cherchent un poste en CDI à plein temps.

Près de la moitié des 5,5 millions d’inscrits à Pôle emploi le sont dans les catégories B et C (moins de 78 heures de travail par mois pour la catégorie B, et plus de 78 heures pour la catégorie C). Le nombre de demandeurs d’emploi dans cette situation a augmenté de 25 % en trois ans, et a doublé en dix ans ! Penser que les chômeurs chipotent dans leur recherche d’emploi ne tient donc pas face à la réalité.

 

MACRON NE COMBAT QUE POUR LES PREMIERS DE CORDÉE. POUR LES AUTRES ? LA CORDE POUR LES PENDRE…

IMPÔT SUR LA FORTUNE Lorsque l’impôt sur la fortune est concentré uniquement sur les fortunes immobilières et qu’une « flat tax » est appliquée sur tous les revenus du capital, même pour les plus riches, Emmanuel Macron ne cache pas qu’il s’agit d’un soutien à ses amis.

- EXIT TAX Bercy vient de reconnaître qu’elle pourrait coûter plus cher que prévu. Elle était pensée pour éviter que des entrepreneurs s’installent à l’étranger afin de ne pas avoir à payer les taxes sur les plus-values réalisées lors de la vente de leur entreprise. Emmanuel Macron préfère que les premiers de cordée choisissent librement où ils paieront leurs impôts, pariant une fois de plus qu’ils feront le bon choix.

EXIT MACRON ET TOUS LES SIENS !

Publié dans politique nationale | Pas de Commentaire »

Ménage à l’Assemblée Nationale

Posté par coulommiers le 21 mars 2018

https://youtu.be/sVBNxwkQ8os

Publié dans politique nationale | Pas de Commentaire »

SNCF : un dessin pour comprendre la situation !

Posté par coulommiers le 5 mars 2018

SNCF

Publié dans politique nationale | Pas de Commentaire »

A ceux qui n’aiment pas les grèves …

Posté par coulommiers le 30 août 2017

La greve

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...25
 

regismorra |
Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rollendeau
| Atmane MAZOUZ
| LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN